Ελληνικά
Ailleurs et comme ici ?
En route pour les gens
Mythe
Avant la fin
Cartes & plans
Zic
Lire
Contact
« L’agneau bêlait dans les bras de Davril, appelait sa mère d’une voix suraiguë. Elle lui répondait, un peu plus loin, dans le deuxième enclos. Davril le déposa sur la petite structure de bois prévue à cet effet, lui serra les pattes dans les lanières de cuir fixées sur les planches où s’étiraient des coulures de sang caillé. Tiens, tu lui tiens un peu les couilles, s’te plaît.
— Tu me niques pas les doigts, hein ?
— Pas de panique. Ton fils, je peux te dire que ça lui fait pas peur, à
lui. Il adore être à ta place.
— Le Jeune ?
— Oui.
La machette se ficha dans le billot avec un bruit mat.
— Et hop ! fit Davril. Toi au moins, elle te gratteront plus.
Ça pissait le sang. Vollo détourna le regard.
— Oh, Vollo, arrête de faire ta chochotte sinon je te fais pareil.
— Je vais te dire un truc, Davril : vu ce qu’elles
servent en ce moment... »
Précédent En route, donc. En route pour des hauts plateaux balayés par le vent et troués d'avens ; en route pour un estuaire aux eaux saumâtres et échassiers à long bec ; pour des bâtiments à l'architecture ici moyenâgeuse, là quasi-mitterrandienne ; pour une ville lacustre à la Amsterdam, une armée aux allures napoléonienne ; un Château entre Kafka et l'Alambra ; et des montagnes où l'on parle une autre langue, face à des panoramas déclamatoires, comme dit Gide... Suite
Textes & documents annexes, musique, photo, conception et réalisation : Pascal Mullon
Non à la censure déguisée de l'internet
Europe, États-Unis, monde : non à la censure déguisée de l'internet